Rechercher
  • Nantosuelta

La naturopathie face au stress des examens

Mis à jour : 16 nov. 2019


Zen attitude

A l'approche des examens de fin d'année, brevet, bac ou autre, le stress envahit votre futur lauréat ? Pas de panique ! Il existe des solutions pour faire retomber la pression.


Auparavant, il convient de bien comprendre le mécanisme du stress :


Le stress résulte toujours d'un ou plusieurs éléments déclencheurs que l'on appelle stimulus. Dans les temps anciens, il permettait à l'homme de Néandertal de se défendre ou de fuir en cas de danger. Le stress lui apportait l'énergie et la vigilance dont il avait besoin pour affronter et tuer un mammouth. De nos jours, les situations stressantes auxquelles nous sommes exposés quotidiennement sont bien différentes de celles d'autrefois. Mais notre cerveau a conservé ce mécanisme d'auto-défense et les ingrédients du stress que sont la nouveauté, l'imprévisibilité, la menace envers la personnalité, et la perte de contrôle engendrent les mêmes réactions. L'approche des examens, les enjeux face à l'obtention de ce précieux sésame, la pression que vous imposent vos professeurs, voire vos parents entrent dans la liste de ces ingrédients.


Les 3 phases du stress ont été identifiées par Hans Selye qui publie en 1956 "Le stress de la vie" où il décrit le mécanisme du syndrome d'adaptation :


1. L'alarme : "lutte ou fuite"


Nos glandes surrénales sécrètent l'adrénaline puis le cortisol (appellées hormones du stress) qui ont pour effet d'accélérer notre rythme cardiaque, d'augmenter notre respiration, de favoriser davantage de production de glucose pour fournir de l'énergie, et de provoquer une tension musculaire. Parallèlement, nos fonctions digestives se mettent en veille.


2. La résistance :


Si la cause du stress disparaît, c'est le retour à la normale.

En revanche, si l'état de tension se prolonge, les effets négatifs commencent à apparaître Non seulement l'adrénaline continue augmenter mais la libération de cortisol provoque la chute de nos défenses immunitaires. Nos réserves d'énergie vont s'épuiser, provoquant fatigue et irritabilité.


3. L'épuisement :


La phase de résistance se prolonge et des troubles plus importants apparaissent :


- des troubles somatiques (maladies cardio-vasculaires, hypertension, épuisement, troubles du sommeil, métaboliques – cholestérol, diabète, respiratoires, neuromusculaires, gastriques, etc.)

- des troubles psychiques (dépression, angoisse, troubles de la mémoire, etc.) ,

- des troubles sociaux (isolement, détachement, désintérêt, irritabilité, addictions)

- des troubles émotionnels (crises d'angoisse, hyper-émotivité, perte de confiance en soi, auto-dévalorisation)


Fort heureusement, la perspective de passage d'un examen n'engendre généralement pas la 3ème phase et un réajustement peut suffire pour favoriser la réussite des épreuves.


Dans votre assiette : ajoutez un maximum de couleurs (fruits pour nettoyer, légumes pour reminéraliser) et du magnésium. Vous en trouverez dans le cacao, le chocolat, les céréales complètes...


Dans votre lit : rien de tel qu'un sommeil réparateur, favorisé par un bain de soleil qui favorise la production de mélatonine (hormone du sommeil), et pourquoi pas une infusion de tilleul qui aide à faire face aux angoisses, aux insomnies et aux migraines dues au stress.


Les plantes : certaines plantes adaptogènes calment l'hyperactivité des glandes surrénales, et apportent de l'énergie (comme l'éleuthérocoque ou le ginseng).


L'activité physique : rien de tel pour faire retomber la pression. Yoga, pilates, Taï-Chi, course à pied... tout est bon. Il suffit de pratiquer l'activité qui vous convient.


L'aspect olfactif : certaines huiles essentielles ont la faculté de calmer le système nerveux (lavande, bergamote..). En association, le laurier noble et le cyprès toujours vert, mélangés à de l'huile végétale et appliqués les jours précédents et le jour des épreuves, apporteront le courage et diminueront la fatigue nerveuse.


Les Fleurs de Bach réharmoniseront les émotions.


La relaxation (massages, réflexologie, sophrologie, méditation) favorisera le lâcher-prise.


Il va de soi que toutes ces informations restent générales et méritent d'être adaptées à la situation et au vécu de chacun. Les huiles essentielles sont un puissant concentré et doivent être utilisées et dosées avec prudence, les plantes quant à elles présentent parfois, tout comme les médicaments, des contre-indications.


Votre naturopathe saura vous conseiller les élixirs floraux, les huiles essentielles et les tisanes ou décoctions les mieux adaptés pour vous aider à retrouver la sérénité.


Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter de bonnes révisions !


Article rédigé par Fanny Lacroix, naturopathe et fondatrice du site











7 vues

Nantosuelta Naturopathie

Consultations de naturopathie

Massages bien-être

Fleurs de Bach

Reims, Epernay, Villers-Allerand

Me contacter

06 23 94 89 35

Restons connectés